Te sens-tu seul ? Que faire ?

Ceci est mon premier article de 2021 et pourquoi pas profiter vous souhaiter mes vœux de bonheur !

J’avais eu cette impression l’année dernière (2020), se sentir seul, et je sais que beaucoup de gens en souffrent car ça donne l’impression d’être perdu, d’être déprimé, d’être dévalorisé et ça finit par nous désorienter.

Alors, la première question n’est pas celle de savoir comment y remédier, mais de se demander pourquoi cette impression. Notre véritable Goliath c’est nous même, on veut tellement être approuvé par le monde extérieur que par nous-mêmes. On se dénature et perd notre authenticité juste pour que la société croit en nous-mêmes et du coup on se rend compte qu’on s’est égaré, qu’on a perdu les pédales.

Vous voulez savoir ce que je fis quand j’avais cette impression en 2020 ? Eh ben, j’avais pris la décision de me forger, de tout miser sur moi, d’être meilleur autant que je le peux,… Je m’étais dit une chose, si le monde ne m’approuve pas, je m’approuve moi-même ; s’ils ne m’ont pas encouragé, je m’encourage.

C’est ce que vous devez comprendre, si vous voulez faire plaisir aux gens, vous n’arrêterez jamais de vous sentir seul. Si le monde ne vous accepte pas comme vous êtes, soyez sûr, un jour ils retrouveront dans l’obligation de vous applaudir ainsi car il n y aura pas meilleur que vous. #n’oublie pas, passe ton temps à te former.

L’égo, c’est aussi le synonyme de la non dépendance.

Dites moi si vous êtes d’accord avec moi dans les commentaires. Au cas contraire, laissez moi votre avis !

Mon meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions

Nous vivons à une époque où tout le monde a presque une idée derrière la tête et on choisit d’en faire tout ce que l’on veut ou carrément de l’abandonner. Aujourd’hui, dans cet article je vous révèle mon meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions.

Nous devons savoir que : qui dit résolution ; dit problème. Donc pour avoir une résolution il doit y avoir nécessairement un problème. Ce qui insinue que dans un premier temps je commence d’abord par répertorier mon problème pour ensuite aboutir à une résolution.

C’est quoi alors cet astuce magique que j’utilise ? Eh ben, pour appliquer mes résolutions, j’interagis avec mon entourage.

Interagir avec son entourage

Interagir avec mon entourage qu’est-ce ? Il s’agit ici d’entrer en communication directe avec mon entourage pour savoir ce qu’il pense de mes résolutions, lui demander si c’était lui (entourage) à ma place, qu’aurait-il pris comme résolution… ?

Vous voyez, c’est comme un échange où tout le monde a droit à la parole. L’importance de cette méthode est de m’assurer que je ne suis pas entrain de commettre une bêtise, être sûr que je suis sur le droit chemin car lorsque les autres approuvent ce que je pense, cela ne peut que me relaxer.

C’est comme ce proverbe qui dit : seul on va plus vite mais, deux on va plus loin. Cela est en effet une bonne raison pour moi d’interagir avec les autres si je compte aller plus loin que possible.

Cet article participe à l’événement « votre meilleure astuce pour appliquer vos résolutions » du blog https://devenez-meilleur.co/comment-gagner-de-largent-avec-votre-art/ . J’apprécie beaucoup ce blog, et en fait mon article préféré est celui-ci.

D’autres façons d’interagir avec son entourage.

1 Faire la dialectique

La dialectique est une méthode propre à Socrate comme on pouvait l’appeler : méthode socratique. C’est une méthode qui m’a beaucoup influencé et que j’utilise souvent quand je veux persuader les autres.

La méthode consiste à procéder par un dialogue entre deux ou plusieurs personnes qui se contredisent pour aboutir à une même conclusion. Pour le faire, je recours à une séance de questions-réponses. En effet, je pose des simples et petites questions auxquelles une personne ne peut pas réfléchir pour répondre et auxquelles une personne serait poussée d’acquiescer. En fin de compte, je le rallie à mon point de vue.

2 Faire du brainstorming

Brainstorming

Une des mes techniques préférées pour interagir avec mon entourage est celle-ci : faire le brainstorming.

Je l’applique quand je veux mettre en place un projet et que j’ai besoin des autres personnes pour me prêter main forte. Dans ce cas, je choisis dans mon environnement les gens doués avec qui former une équipe.

Au cours d’une séance d’échange, chacun énonce ses idées et ensemble nous trouvons la meilleure façon de procéder.

Je ne recrute pas n’importe qui, non, mais je réunis les gens qui présentent à peu près les mêmes qualités que moi, les gens qui ont la même philosophie que moi car pour évoluer ensemble il nous faut s’entourer des personnes qui envisagent les choses comme nous.

Tout le monde veut notre réussite, notre cauchemar c’est nous même

Tu es ton propre traquenard, arrête d’en vouloir aux autres

Si je n’ai pas réussi c’est à cause de lui. s’il n’avait pas fait ça, j’aurais allé jusqu’au bout… Ce sont des phrases que nous employons souvent, refusant d’être notre réel problème. On passe tout son temps à condamner les autres, à rejeter l’erreur sur les autres.

C’est un peu lâche, vous savez, vous passez tout votre temps à pleurnicher ; c’est ne pas moi, c’est mon papa. C’est ne pas moi, c’est mon ami… C’est trop lâche et irresponsable. Aujourd’hui vous devez savoir que si vous n’avez pu aller jusqu’au bout c’est à cause de vous même, vous êtes votre propre cauchemar

Vous devez le savoir : vous êtes votre propre cauchemar

Si vous n’êtes pas le problème, eh ben, vous ne serez non plus la solution. Nous devons cesser de croire que si nous ne l’avons pas fait c’est à cause d’une autre personne, non, c’est à cause de nous même. Nous sommes notre propre traquenard, les autres veulent et attendent juste nous voire réussir. Cessons donc avec toutes ces excuses absurdes et trouvons la vraie solution enfouie en nous.

Dites moi dans les commentaires si vous êtes d’accord avec moi et si vous ne l’êtes pas, qui est alors votre embûche ?

Devenir une meilleure version de soi-même

Ne pas se culpabiliser

Voici votre deuxième pas à faire, le premier c’était ne pas se justifier. Le second est : ne te culpabilise pas.

La culpabilité est le plus lourd de poids qu’on puisse porter le long de la journée. Il naît aussi de ce que j’ai appelé la quête de l’amour, la recherche de l’approbation.

Lorsqu’on se culpabilise, on se condamne intérieurement, on se reproche tellement de quelque chose et une telle attitude ne peut que nuire vos chances de devenir une meilleure version de vous-même.

Ne te condamne de rien. Tu n’y est pour rien

Fais ta mea culpa mais ne te culpabilise pas. Crois juste que ce qui s’est passé est une erreur dont tu ne pas le fautif et que c’est normal que cela soit arrivé car l’erreur est humaine. Ne te condamne pour rien, tu n’y est pour rien.

Devenir une meilleure version de soi-même.

Devenir une meilleure version de soi-même

Si vous lisez cet article en ce moment précis, c’est que vous voulez, comme moi, le changement. C’est pas grave nous avons tous besoin du changement car c’est un moyen par lequel nous tendons à la révolution.

Alors, la première de choses que vous devez savoir ce que ; chaque jour est une opportunité de devenir une meilleure version de soi-même. Et la deuxième ; Aujourd’hui est le bon moment de de devenir une meilleure version de soi-même.

S u p e r…, On est à la recherche de quelque chose dont la solution nous est facile à dénicher et c’est dans cet article que nous allons le découvrir ensemble.

Vous savez, on cherche trop à faire plaisir aux autres, on cherche que les autres nous aiment, on donne trop l’impression que nous sommes des bonnes personnes, on attend trop l’approbation des autres… Tout ça, je le résume dans une phrase : «  la quête de l’amour « . La mauvaise nouvelle pour ces genres d’expériences est qu’on se fait toujours larguer. On donne de l’amour, on reçoit la haine ; on donne la gentillesse, on reçoit la méchanceté…

Le problème ne se trouve pas dans le fait que vous soyez gentil, aimant, bon… Non, mais dans la quête de l’amour. Une fois que les autres remarquent que vous faites tout ça pour vous faire aimer, ils trouvent l’occasion de vous manipuler et du coup vous devenez leur objet.

Le premier pas dans ce cas serait : ne vous justifiez pas. Le péché des autres peut-être l’amour des autres. Oui, ce que les autres prennent mal pour vous ça peut être bien ( je n’encourage tout de même pas à faire des bêtises ou à commettre des actes immoraux).

Ne vous justifiez pas

Posez les actes et arrêtez-vous là, les autres critiqueront et fichez-vous. Il faut retenir que vous ne pouvez contrôler que ce que vous pensez, pas ce que les autres pensent. Se borner à savoir si les autres ont approuvé, vous conduit dans cette situation de la quête de l’amour.

Même la bible l’a dit : que votre oui soit oui et que votre non soit non. Ce qui insinue qu’on est appelé à se justifier à cause de notre oui ou de notre non.

Dans la deuxième partie de cet article on verra le deuxième pas à faire mais avant cela, dites moi dans le commentaire si vous êtes bien d’accord avec moi et quel est selon vous le premier pas à faire pour devenir une meilleure version de vous-même.

Tout homme confiant, est-ce un leader ?

Tout homme confiant, est-ce un leader ?

La grande question qui se pose est celle de savoir si tout celui qui inspire de la confiance est catégoriquement leader.

Ma réponse à cette question serait non. Car la confiance à elle seule ne suffit pas, il faut une vision et des objectifs précis.

Vous pouvez beau être confiant mais sans des objectifs précis, votre confiance ne vous mènera à rien. Vous voyez, personne ne peut accepter de vous suivre juste parce que vous êtes si confiant de vous même.

Pour que les gens vous suivent, en plus de votre confiance, ils doivent s’assurer de la vision de choses que vous leur présenter.

Ce qui fait d’un leader digne de ce non c’est sa vision de choses.

Donc avec la confiance mais sans la vision, pas de leader et avec la vision sans confiance pas aussi de leader. Pour qu’il y ait la complémentarité, en étant leader bien-sûr, il faut la complicité de ces deux caractéristiques : la confiance et la vision.

Alors dites-moi dans les commentaires si vous êtes d’accord avec moi, c’est parti !

Un leader qu’est-ce ?

Un leader qu’est-ce ?

Le terme « leader » semble aujourd’hui une caractéristique très évidente. Il suffit qu’on nous dise  » t’es un vrai leader » et on se met à se péter les bretelles.

Alors un leader serait-ce cet homme éloquent ? Est-ce cet homme charmant ? Où encore ce tyran qui impose les ordres aux autres ? Où alors ce petit gentil bonhomme…?

Ce n’est guère tout cela, un leader est une personne qui aspire la confiance. Il transmet de l’assurance en permanence.

Vous êtes-vous déjà interrogé sur  » pourquoi tout le monde est toujours prêt à croire à la réponse que donne le génie de la salle de classe ? » Et bien parce que ce génie de la salle de classe il est toujours sûr de lui même.

Si vous donnez l’impression que vous n’êtes pas sûr de vous même, Eh bien, soyez-en certain, personne ne vous suivre.

Les gens vous suivent quand vous inspirer de la confiance.

Pour moi donc un leader est cette personne qui aspire de la confiance. Il a des objectifs et il est certain d’aller jusqu’au bout.

Alors dites-moi dans les commentaires, selon vous que signifie  » être un leader »

Le brainstorming

Je vais vous parler aujourd’hui du brainstorming. Qui est un autre aspect de devenir un leader.

Il s’agit d’identifier les personnes qui présentent les mêmes qualités que vous souhaitez atteindre.
Ouf, là ça devient super.
Vous avez sûrement déjà lu ou entendu parler des jeunes qui se sont réunis pour mettre en place un projet. L’idée dernière cette union est de découvrir les autres pour enfin se découvrir soi-même.
Nous devons mettre en tête que des grands modèles peuvent se trouver tout autour de nous.
On fait du brainstorming pour réunir des gens afin de fournir ensemble un maximum des idées sur un sujet donné. On fait appel au brainstorming quand on manque des solutions à une situation donnée, quand on a perdu les pédales, quand on veut innover, quand on veut se lancer dans une affaire quelconque…
Le brainstorming est très important car les idées viennent de partout, on se positionne très bien désormais prêt à se lancer.

On ne doit pas faire chemin avec tout le monde ou prendre tout le monde comme modèle, non, il s’agit de ces personnes qui vous impacte, qui sont capables de vous indiquer la démarche à suivre. Lorsqu’ils vous guident, ce que c’est un excellent choix que vous avez opté.

Pourquoi est-il préférable de se choisir un modèle que l’on connaît ? Et bien, parce que ce modèle va vous métamorphoser – j’entends par là ; faire de vous une meilleure version de vous-même.- il vous aidera à devenir mature, à mûrir en tant que leader. Il peut vous prodiguer des conseils, vous donner des exemples explicitant votre parcours.

Repas sains en semaine

La cuisine peut parfois être ressentie comme une corvée à la fin d’une journée bien remplie. Il est souvent tentant de mettre un plat cuisiné au four ou de se faire livrer. Mais préparer un repas familial simple et sain n’a pas à être difficile ou chronophage. Voici quelques plats sains et rapides que vous et votre famille adorerez. Ils peuvent même être préparés à l’avance.

Mieux que la poutine

Quoi de mieux qu’une assiette fumante de frites, de sauce et de fromage en grains ? Des frites, de la sauce, du fromage en grains et du bacon, voilà tout ! Ajoutez-y des échalotes fraîches, du piment et une pointe d’os à moelle rôti et de jus de canard, et nous transformons ce plat québécois populaire en quelque chose de sublime.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer